UNIVERSITE SANS RELOUS

Université sans Relou : Le but de cette campagne est de sensibiliser sur le harcèlement de rue et sur le sexisme ordinaire. Cette campagne menée par l’Unef, est faite en affichant des témoignages de harcèlement ; subi dans la rue, bar, université, transport en commun ;  de la part d’étudiant-es de la fac ou venant du tumblr Paye ta Shnek sur les murs de la FLSH. Par le biais d’un «  Mur des Relous », mur d’expression ou les étudiantes et les étudiants ayant vécu le harcèlement peuvent directement s’exprimer. Ainsi qu’en recouvrant le rez de chaussé de la FLSH d’autres témoignages. Ceci permet de recréer pour tous l’oppression que les femmes ressentent dans les espaces publics à cause de cette forme de Harcèlement.
IMG_20160225_175245.jpg

Cette semaine est organisée université sans relou, une campagne de sensibilisation au harcèlement sexiste subi dans l’espace public.

Une campagne menée au vue des inégalités actuelles liées au genre présentent au quotidien et subi par de nombreux-ses femmes et hommes. Avec par exemple à l’université 55% des étudiants en master sont des étudiantes là où elles ne sont plus que 40% en doctorat. Ces inégalités sont présentent aussi bien dans le monde de l’université que celui du travail. Inégalités liés au sexisme ordinaire subi à travers diverses formes de harcèlement, dont celui que nous avons choisi de dénoncer en priorité (harcèlement de rue). C’est ainsi que nous tenons à sensibiliser les étudiants sur ce harcèlement que de nombreuses d’entre nous subissent au quotidien (selon un sondage 100% des femmes sont victimes du harcèlement de rue), que ce soit à l’Université ou tout autre lieu de l’espace public. Une sensibilisation menée par cette campagne, pour que chacun d’entre nous prenne conscience de la réalité du harcèlement et pour que ce sexisme du quotidien cesse. Un quotidien qui ne doit pas être considéré comme  »normale ».

En effet, trop de personnes on tendance à ignorer ce problème, soit parce qu’ils ne le connaissent pas, ou le considèrent comme lointain, soit parce qu’ils le voient comme un phénomène normal et justifié. Or porter une jupe, des talons, le soir dans Limoges ou ailleurs ne fait pas d’une fille une  »pute » ou un  »morceau de viande » et ne donne aucun droits aux hommes de l’accoster ou de l’insulter. Pourtant, aujourd’hui encore, ce genre de chose arrive, comme vous pouvez le voir sur ce mur, les interpellations déplacées ne manquent pas. Le harcèlement est un réel problème auquel il faut faire face par la sensibilisation et de la conscientisation de chacun. Ce problème est trop souvent ignoré et des femmes sont agressées, violées en publique sans que personne ne fasse rien.

C’est pour ces différentes raisons que nous menons cette campagne. Qui sera suivi d’une mobilisation le 8 mars, jour de la journée internationale des droit de la femme, place de la motte à 17h30 !

Bouquins et Brioche

Cette semaine  l’Unef Limoges a tenu toute la semaine  la Bourse aux livres  notamment  à la Faculté de Droits et Sciences économiques :

12042682_919203248173806_4402674817428778260_nIMG_20151002_100427[1]

La Bourse aux livres c’est quoi ?

La Réponse juste ICI ->

BAL

Et c’est pas fini :  l’UNEF Limoges  était aussi à la  Faculté de Sciences et Techniques pour informer les étudiants sur leurs droits !

Sans titre-2Sans titre-22

Et ce autour d’un petit déjeuner !

IMG_20151001_075605 IMG_20151001_093304 IMG_20151001_093254